Toujours plus d’ombre dans la taule

Toujours plus d’ombre dans la taule

Alors que d’aucuns s’indignent aujourd’hui de ce que la liberté de « nos enfants » de se serrer la pogne et d’aller au resto serait vouée aux gémonies, d’autres luttent sans relâche depuis des lustres contre l’injustice, le mépris, la maltraitance et la déshumanisation subies par leurs proches, leurs semblables, et parfois eux-même au premier chef, dans les lieux d’enfermement de la République. 

Il arrive parfois que les abonnés aux peines courtes adhèrent à l’antienne « je me suis fait serrer, normal que je paye ». Pourtant, depuis quelques années, au fil des mouvements de contestation sociale, qui dépassent les considérations individualistes, le nombre de personne faisant un séjour derrière les barreaux se multiplie à l’aune des jugements à la chaîne. Des gens qui n’auraient jamais imaginé être détenus, sûrs qu’ils étaient que contester une atteinte à ce que le prolétariat a pu conquérir et dont ils usaient jusqu’alors, était un droit démocratique et républicain , deux «valeurs» qu’ils s’étaient machinalement appropriées jusqu’à en perdre le sens originel, c’est à dire révolutionnaire. 

Par quelque bout qu’on attrape la question de l’enfermement, on arrive inévitablement à une question sociale et politique. Sociale parce que n’importe qui peut se retrouver ne serait-ce qu’en GAV au gré des mesures défouraillées en rafale pour un oui, pour un non – surtout pour un non ! ‒ et sans doute pour un peut-être. Politique parce que le capitalisme a besoin de symboles de son absolutisme. D’une part des taulard-e-s bossent pour des clopinettes dans des ateliers trompe- la-mort et puis, d’autre part, le partenariat public-privé peut s’étendre à l’infini : la conception de la prison, sa construction, le maintenance, le nettoyage, le transport, la gestion des cantines, la restauration, la blanchisserie, le travail et, le cas échéant, l’accueil des familles. Enfin l’entretien d’une auto-culpabilisation d’enfreindre des règles édictées par la bourgeoisie est naturalisé, sur le lieu de travail comme dans l’espace public. Tout est fait pour réduire les libertés individuelles au nom d’un « bien commun ». Un cas exemplaire : le squatter d’un logement vide comme le gréviste qui occupe son lieu de travail entravent la sacro-sainte propriété privée. Il n’est pas ici question de morale mais de réaction à l’inégalité sociale et surtout à la nécessité de survivre. Les maisons d’arrêt, centrales, centres éducatifs fermés et autres CRA sont peuplés par les classes désignées dangereuses, traitées comme telles. 

On ne pose ici aucune question d’affect hors sujet pour les taulard-e-s mais des faits relatifs aux causes et aux conditions de leur incarcération. La prison est représentative de la société. On y trouve le tout venant entassé dans des cellules de neuf mètres carrés, les réfractaires abonnés au mitard davantage que des maffieux ou des terroristes. Il va de soi que la réinsertion sociale des détenus « classiques » est le cadet des soucis des personnels, du directeur au maton. 

Que l’on ne voit pas davantage d’opprobre jetée aux visages hâlés des défileurs de ces derniers samedis estivaux en polo ‒ lesquels ne sont curieusement pas interpellés ‒, mais une pensée pour les encapuchés extra-muros , les bronzés façon « marcel » du gilet jaune, les marrons du fric-frac, la tête de ou Maure ou d’Euskara des militants corses ou basques… Quant aux exilé-e-s de toute la misère du monde, pour qui la privation de liberté, sévices compris, elle est réelle et effective sur simple décision administrative. 

Si d’Amnesty international à l’OIP ( Observatoire international des prisons ), de la Cour européenne des droits de l’Homme à l’ACAT ( ONG chrétienne contre la torture et le peine de mort ), des défenseures des droits successives aux énièmes commissions parlementaires, dénoncent publiquement, en permanence les prisons françaises en pure perte et pour la forme, d’autres voix, issues du plus profond de la réalité carcérale, étouffées dès le parloir ne parviennent au plus grand nombre qu’à l’état de murmure. Il n’est pas donc besoin d’être un brûlot d’« ultra-gauche » ou une organisation subversive pour constater que la taule est un espace où règne l’arbitraire, l’omerta et la conviction que pour l’« opinion », les détenu-e-s sont forcément des dangers et n’ont que le sort qu’ils méritent. 

Les mouvements, de la simple insubordination à la mutinerie, sont réprimés de la même façon quel que soit le régime. Les lieux d’enfermement sont invisibilisés autant que ce qu’il s’y passe. Pour tenter de sortir de l’ombre et faire savoir à l’« extérieur » ce qu’est une prison au-delà des visions simplistes ou fantasmées ( déformées en tout cas ), les enfermé-e-s se sont donnés des outils d’information. Ces organes de lutte sont étouffés au plus près par la désinformation, la censure, la sanction mises en œuvre par l’État et ses relais : la justice, l’administration pénitentiaire. 

Pour rendre compte de la situation, conjoncturelle par la répression des mouvements sociaux ou la désobéissance civile, structurelle par une justice sélective et le contrôle social qui font du citoyen un justiciable en puissance. Nous relayons le travail mené par deux orgas qui militent contre toute forme d’incarcération. Le Genepi, qui annonce rompre avec toutes les compromissions que l’État attend du monde associatif à l’endroit des lieux d’enfermement et l’Envolée, porte-voix toujours combattu par administration pénitentiaire. 

Le GENEPI 

Parmi ces outils, le Genepi, association féministe et anticarcérale. Les membres de cette association publient un « zine » : Pierre par Pierre. Le numéro 4 sera le dernier. En effet, considérant avoir été instrumentalisées par l’État, ses militantes ont décidé la dissolution pure et simple de Genepi. 

« Nous refusons de continuer à être associées à l’histoire du Genepi et au fait qu’en posant un vernis humanitaire sur la taule, il a servi à la légitimer et la renforcer, justifiant ainsi toujours plus d’enfermement. Nous refusons de nous contenter d’une critique réformiste de la taule et de la justice, seule possibilité entendue par l’État et discours dominant formulé par le Genepi pendant plus de 40 ans. Le système police-justice-prison ne peut pas être réformé. Outil du racisme, du capitalisme et du patriarcat, il doit être aboli. » 

En revanche leur lutte, la lutte de toutes celles et tous ceux qui se reconnaissent sur des positions continue : «Notre perspective de lutte ne peut être que révolutionnaire, son but est l’abolition de la taule et de toutes les formes d’enfermement. En faisant le choix de dissoudre le Genepi, il s’agit pour nous de refuser de faire des compromis sur nos convictions et de pouvoir penser par la suite d’autres moyens de luttes réellement féministes et anticarcéraux. » 

Texte complet sur https://www.genepi.fr/communique-sur-la-dissolution-du-genepi/. 

L’ENVOLEE 

Autre espace de résistance et de témoignage au système carcéral et à la justice de classe qui y conduit, L’Envolée est une publication réalisée par des prisonniers ou ex-prisonniers, des proches et par des militant-e-s conscient-e-s que « la prison plane au-dessus de notre tête à tous. » Ainsi, la menace est-elle permanente, au gré des lois de circonstance, pour tout-un-chacun d’être transformé en repris de justice. Du contrôle préventif à la chasse au migrant, du zadiste au gilet jaune, de la préventive à la « sur-peine » côté symptôme, de la surpopulation au manque de soins, de la violence des matons au suicide de détenu, de l’humiliation au viol côté traitement. 

« Numéro intégralement désapprouvé par le ministère des tribunaux et des prisons et l’administration pénitentiaire mais pas encore censuré ». Le numéro 53 d’avril 2021 exprime remarquablement un contexte et une époque ou la criminalisation se décline politiquement dedans comme dehors. Pour le coup, la démonstration que la taule est le point de chute de toute velléité de résistance est patente. 

L’Envolée exprime aussi la solidarité entre et avec les détenus, les rebellions légitimes, le refus d’une lente agonie, substitution à la peine de mort officiellement abolie. Dedans comme dehors. Enfin, c’est aussi une parole Radio Fpp – 106.3 FM. 

Au sommaire : 

Le ministère et l’administration pénitentiaire voudraient faire taire l’Envolée, les prisonniers et leurs proches. 

Lettre de l’Infâme, au quartier d’isolement (QI) de Vendin : « C’est hallucinant les trucs qu’ils inventent pour justifier les actes odieux et injustes ». 

La peine de mort n’a pas été abolie, c’est la guillotine qui a été supprimée ! 

Lettre de Libre Flot, au QI de Bois d’Arcy : « L’isolement est à la solitude ce que la lobotomie est à la méditation ». 

« Ici c’est Marseille, bébé » : Des prisonnières des Baumettes contre les violences et le  sexisme des matons. 

Pour un féminisme anticarcéral. Contributions à la réflexion. 

Le COVID, on pensait que c’était une maladie.

L’AP nie l’identité de genre des prisonnier.e.s trans : « En prison c’est homme ou femme ».

Tour des structures d’enfermement pour mineurs : le parcours de Jul.

Superdupont sucre les remises de peine « dans la dignité ».

… et pas mal de brèves.
À lire et à soutenir : https://lenvolee.net/
NB : le journal est téléchargeable, néanmoins l’achat du format papier et des événements de soutien restent la seule source de financement.  

Boulogne sur mer, le  15/09/2021

Publié dans General | Laisser un commentaire

Manifestation anti pass à Boulogne-sur-mer le 14 août : une présence disruptive !

Manifestation anti pass à Boulogne-sur-mer le 14 août : 

une présence disruptive !

 

La belle unité de façade affichée plusieurs samedis de suite dans les rues de Boulogne-sur-mer à propos du «passe sanitaire» fut, ce 14 août après midi, quelque peu écornée … Il était temps !

Pas dupes de ce qui se dissimule derrière les appels à la « liberté » lancés à tue-tête par certains, ni du blanc virginal arboré ostensiblement ça et là et de manière relativement codée, moins encore des exhortations adressées le samedi précédent :  «aux militaires, aux policiers, aux pompiers, aux secouristes à nous rejoindre», nous avions décidé de ne pas laisser les réacs manipuler de façon aussi aberrante la lutte contre le contrôle social dont ils ont toujours été un indéfectible soutien.  

Comme convenu, à 17 heures, sur l’esplanade de Nausicaà, nous avons déployé deux drapeaux aux couleurs du mouvement ouvrier anti-autoritaire et distribué plusieurs centaines de tracts : «Contre le passe sanitaire et les autres attaques de classe»(1). A peine nous étions nous mis à la tâche que deux individus arborant un drapeau tricolore nous intimaient l’ordre de replier les nôtres et de partir ! Les bougres nous suspectaient de récupération politique et nous décrétaient indésirables en ces lieux. 

L’incident fut proprement réglé quand une camarade rétorqua aussi sec à l’un d’eux : «qu’on ne l’avait jamais vu jusqu’à aujourd’hui dans une manif ! et qu’il n’avait, lui, qu’à dégager !». L’individu obtempéra emmenant son double dans son sillage … Signalons que des membres de LFI se sont joins à notre camarade pour recadrer le réac, piteux. 

Inutile de dire que notre présence n’est pas passée inaperçue. De nombreuses personnes sont venues nous réclamer le tract ou nous questionner sur notre identité politique. Certaines satisfaites et solidaires, comme ces gilets jaunes qui nous ont interrogé à propos de l’absence de la CGT depuis juillet (2); d’autres plus préoccupées de constater que les «rouges» bougeaient encore !

S’il nous a semblé avoir croisé moins de pancartes au contenu douteux ou à la teneur complotiste, comme celles évoquant le samedi précédent «Le Grand Reset» ou cette autre comparant le gouvernement de Macron au «Quatrième Reich» ; la tonalité apparaissait nettement anti-vaccin. La question du contrôle social est totalement absente ou du moins ne se pose pas en ces termes au sein du cortège local. Quand à la dimension de classe de cette pandémie, il est évident que la sociologie composite à dominante petite bourgeoise des rassemblements boulonnais tend à l’invisibiliser  davantage encore.  

Le pass sanitaire, on s’en fout ! On ne veut plus de contrôle social du tout !

Qu’envisageons-nous pour la suite ? La visibilité que nous nous sommes octroyée samedi n’a d’intérêt que si d’autres que nous sur des positions dont on peut évidemment discuter se joignent au cortège qui pour le moment n’est que l’expression d’un « mouvement d’opinion » offrant à certaines franges de l’extrême droite, aux réacs de tous poils et aux illuminés en tous genres une vitrine à bon marché. A leurs côtés, on trouve aussi des travailleurs et des travailleuses légitimement inquiets de la tournure que prend la politique de l’Etat à leur égard.

Pour autant, ces manifs hebdomadaires ne constituent pas un réel mouvement ; aucun texte, aucune réunion, aucune discussion, aucune velléité de s’organiser collectivement afin de préciser et donner du contenu à ces déambulations ne semble se dégager du marigot dont elles ont accouché pour le moment.

Dans un premier temps, rencontrons-nous, débattons et envisageons collectivement la manière de nous organiser pour riposter aux mesures que l’Etat et le patronat tentent de nous imposer, comme celle de l’assurance chômage, de l’allongement de l’âge de départ en retraite et des plans de licenciements. Le passe sanitaire n’est qu’une étape supplémentaire dans l’élaboration d’un arsenal sécuritaire capable de prévenir toute contestation présente et à venir des politiques anti-sociales.  

Seul, un ample mouvement porté par les travailleurs, les chômeurs et les précaires, eux mêmes, sera en capacité de mettre un coup d’arrêt aux menées autoritaires de l’Etat et du patronat. 

A bientôt, on l’espère, pour faire chauffer le bitume !

Boulogne-sur-mer, le 15/08/2021 

(1) Ce tract que nous joignons a été rédigé par des camarades du Poitou. 

(2) Que font les syndicats ? On ne sait pas … Partis en vacances sans doute ; non ?

(3) Pour celles et ceux qui voudraient en savoir plus sur l’origine du drapeau rouge et noir, ils peuvent se rendre sur le site de l’Union Communiste Libertaire : https://www.unioncommunistelibertaire.org/Histoire-sur-les-origines-du-drapeau-rouge-et-noir


 

TRACT ANTI PASS DISTRIBUÉ SAMEDI 14 AOÛT

 

Publié dans Manifestation contre le pass sanitaire | Commentaires fermés sur Manifestation anti pass à Boulogne-sur-mer le 14 août : une présence disruptive !

Une émission de radio qui parle d’enquête ouvrière !

Une émission de radio qui parle d’enquête ouvrière !

Dans la seconde partie de leur nouvelle émission EC=6 les camarades de Radio Vosstanie abordent le sujet de l’enquête ouvrière. En s’appuyant sur la lecture de  l’actuel numéro de La Mouette Enragée ils amènent une contribution critique, féconde et pertinente à la question. 

L’émission est téléchargeable sur le lien suivant : https://vosstanie.blogspot.com/2021/07/en-telechargement-emission-ec6-radio.html

Pour en savoir plus sur l’enquête, y participer, en discuter, n’hésitez surtout pas à nous contacter. Sur le site La Classe que nous dédions exclusivement à l’enquête vous retrouverez le questionnaire en ligne : 

https://laclasse.noblogs.org

Publié dans General | Commentaires fermés sur Une émission de radio qui parle d’enquête ouvrière !

Manifestation contre le «pass sanitaire» à Boulogne sur mer  Il va falloir clarifier les choses et injecter du contenu …

Manifestation contre le «pass sanitaire» à Boulogne sur mer 

Il va falloir clarifier les choses et injecter du contenu …

Pour cette seconde manifestation boulonnaise, quelques trois cents personnes s’étaient réunies sur l’esplanade de Nausicaa avant d’entamer une déambulation dans les rues du centre ville. Un cortège à la sociologie hybride qui au premier coup d’oeil pourrait évoquer celle des gilets jaunes à leurs débuts. En y regardant de près, il n’en n’est rien. La manifestation de ce samedi 24 juillet révèle une composition davantage petite bourgeoise et seule une poignée de gilets jaunes locaux était du nombre. 

D’autres marqueurs comme la présence d’agenouillistes de l’église traditionaliste de la rue Felix Adam, la reprise insistante du pathétique «la police avec nous!»(1), les drapeaux tricolores et la marseillaise entonnée avec conviction, tout ce fatras qui avait été progressivement abandonné, et pour cause, par les gilets jaunes fait ici son retour. L’ambiance est assez insaisissable ; le sentiment de partager collectivement ou au moins en groupe le moment présent semble absent. Un agrégat d’anonymes marche côte à côte mû par une dissemblable opposition à la personne d’E.Macron et à sa politique. Quant à la teneur des slogans arborés ici ou là : «…tous ensemble pour la liberté …», «pour la terre … pour nos enfants…», « nous sommes la 4° vague…», leur vacuité renvoie à cette notion abstraite qui nous fait nous présenter « libre » devant un patron avant de nous vendre à lui ; elle éclaire les contradictions qui écartèlent une société réglée par et pour la promotion des intérêts exclusifs du capital. Dans ces conditions, nul besoin, comme s’est empressée de le faire la presse locale, de signaler la présence de «complotistes» ou «d’anti vaccins» dans le cortège pour avoir le sentiment de patauger en eau trouble …

« liberté ! liberté ! », laisse nous rire …

La conflictualité sociale ne connaît plus de pause depuis plusieurs années. Des mouvements surgissent spontanément au coeur de l’été bousculant l’ordonnancement du temps social et le contrôle qui en émane ; un signe plutôt encourageant pour l’avenir. La protestation contre le « passe sanitaire » compte désormais au nombre de celles-ci. 

Pour autant, on ne saurait se satisfaire ni du contenu ni de la forme de la mobilisation actuelle. Pourquoi ce gouvernement avec sa mesure attenterait-il plus qu’un autre aux libertés individuelles et collectives ? On entend clamer ici et là qu’une limite aurait été franchie. Cependant, régulièrement l’Etat multiplie, empile et croise les fichiers de toutes sortes et pour les motifs les plus divers : maladie, justice, scolarité, travail, opinions politiques ou syndicales, etc. La surveillance, le contrôle et la répression sont historiquement ses principales raisons d’être. Le déploiement de la vidéo-surveillance dans les rues des villes, sur le lieux de travail, au centre commercial ou chez votre petit commerçant préféré, n’est pas l’oeuvre de Macron ; pas plus que l’interdiction faite aux pauvres de fréquenter et stationner au coeur des centres urbains ou des zones commerciales. Le développement des associations de «citoyens » ou de «voisins vigilants», l’interdiction des manifestations ou leur répression policière et judiciaire systématique, la chasse aux militants, tout cela ne date pas d’hier pour qui se donne au moins la peine de revenir sur l’histoire récente de «notre grande démocratie»(2)

Si le mouvement des gilets jaunes n’a pas interrogé les conditions de la production de la marchandise dans le système capitaliste, au moins a-t-il questionné sérieusement celles de sa répartition. Pour l’heure, on en est loin avec cette histoire de «pass sanitaire» qui frustre d’abord ceux qui ne pourront accéder à la consommation de confort dont on les a, semble-t-il, suffisamment privé depuis deux ans… Le théâtre, le cinéma, le restaurant et même le bar sont de moins en moins les lieux d’une sociabilité populaire mais les endroits où s’agglutine désormais une petite bourgeoisie inquiète de son déclassement hypothétique ou avéré. Quand aux voyages, combien d’enfants, seulement à Boulogne-sur-mer, ne quittent jamais leur quartier l’été, ni l’hiver d’ailleurs … On s’abstiendra d’évoquer la «libre circulation» des personnes bloquées, violentées et refoulées aux frontières, à n’en pas douter on en aurait entendu de truculentes samedi sur le sujet…

Enfin, observer une poignée de fachos intégristes qui ne considèrent le corps de la femme que sous l’angle d’une matrice s’ériger tel un rempart face à «nos libertés menacées», quelle marrade !

nouveau tour de pass pass

Pour toutes ces raisons, le «pass sanitaire» doit être considéré non en regard d’hypothétiques «libertés individuelles» bafouées qui ne sont jamais que celles que nous autorisent dans l’univers de la marchandise l’élasticité de notre compte en banque -quand on en a un ; mais comme le coup d’envoi donné d’une nouvelle offensive anti-sociale.

A elle seule, l’obligation de vaccination faite aux salariés de nombreux secteurs d’activité sous peine, non plus de licenciement mais de suspension de salaire désigne clairement la cible de la politique gouvernementale : le monde du travail. Le «pass sanitaire» est à la fois une sangle supplémentaire serrée aux poignets des salariés, un moyen de les diviser entre-eux et une mesure de diversion. 

Macron s’apprête, comme il l’a annoncé, à relever l’âge de départ à la retraite et s’attaque dans le même temps aux chômeurs en réduisant le montant de leurs allocations. Lui et son gouvernement ne bénéficient plus d’aucun soutien solide hormis celui du patronat, tout juste peut-il compter sur un marchandage intéressé avec les plus agités des syndicats de police. 

engager la lutte sur le terrain de classe !

Pour le moment, ce n’est pas sur un terrain de classe que des salariés rejoignent les  manifestations contre le «pass sanitaire» mais en qualité de «citoyens» spoliés de leur «liberté individuelle». Les bureaucraties syndicales sont parties en vacances, qu’elles y restent ; à la base commencent à poindre quelques appels et prises de position comme celle des cheminots de Sud-rail qui refusent de jouer les flics à bord des trains(3). C’est un début mais ne misons pas tout sur une hypothétique intervention des appareils quels qu’ils soient. Il est possible et même indispensable de se retrouver dès maintenant et de s’organiser sur nos propres bases, celles de notre classe ! Alors, qu’attendons nous ? 

Boulogne-sur-mer, le  28/07/2021

—————————————-

  1. Sans oublier l’indicible : «Les touristes avec nous !»…
  2. L’expression est de Macron, elle pourrait être de n’importe qui d’autre…
  3. https://sudrail.fr/Vaccination-pass-sanitaire-Apres-l-ignorance-voila-le-mepris
Publié dans General, Société de classes | Commentaires fermés sur Manifestation contre le «pass sanitaire» à Boulogne sur mer  Il va falloir clarifier les choses et injecter du contenu …

Le nouveau numéro de la Mouette Enragée est en kiosques !

Le nouveau numéro de la Mouette Enragée est

en kiosques !

Le nouveau numéro de La Mouette Enragée est depuis peu disponible dans les principaux kiosques de Boulogne-sur-mer et de ses environs. En cette période de restrictions des libertés individuelles et collectives, d’isolement et de repli sur la sphère domestique et familiale il devient urgent d’envisager le réveil social et politique de la classe à laquelle nous appartenons. Pour un certain nombre d’entre nous c’est devenu une véritable question de survie. 

La publication de ce journal est l’une de nos contributions locales à cette exigence, sans jamais perdre de vue que c’est dans les entreprises, dans la rue et les quartiers que se mène véritablement la lutte de classe, non sur les «réseaux sociaux» et encore moins dans les urnes …

N’hésitez pas à annoncer notre démarche atour de vous, à nous faire partager les vôtres ou mieux encore à nous contacter pour en discuter de vive voix. 

Boulogne-sur-mer, le 09/05/21

 

Publié dans Dans vos agendas | Commentaires fermés sur Le nouveau numéro de la Mouette Enragée est en kiosques !

Mais où sont les renforts ?

Mais où sont les renforts ?

Dans son dernier B MAG’, la feuille de promo de la municipalité boulonnaise, juste après son satisfecit éditorial, Frédéric Cuvillier intime « le Ministre [à] revoir sa décision ». Le Ministre, c’est celui de l’intérieur, Gérald Darmanin. La décision c’est celle d’icelui de doter le Pas-de- Calais de 46 postes de flics supplémentaires ( soit quelque 0,007 tonfa au kilomètre carré ) mais en snobant la « capitale » portuaire au profit du bassin minier.

L’argumentaire de l’édile local s’appuie sur « les atteintes liées à la législation sur les stupéfiants » et « les rodéos sauvages » qui se développent de façon inquiétante dans « certains quartiers ». Il met aussi en avant le contexte sanitaire dans lequel les forces de l’ordre sont « déjà très investies ».

Pourtant, dans son édition du 26 mars dernier, la Voix du Nord  s’extasiait devant la chute de 18% des chiffres de la délinquance. Le quotidien faisait le lien avec le confinement : on nuit moins quand on est enfermé… chez soi, même si ça et là, on cogne malheureusement plus. Mais, en somme, moins le populo bouge, plus les flics sont fatigués. De là à espérer le Grand Soir au lieu du couvre-feu…

Ainsi, bien qu’heureux de nous retrouver, Cuvillier redoute ‒ en même temps ‒ la sortie en masse des craignos locaux et manifeste son incompréhension de ce que Darmanin n’en ait même pas eu vent. Voilà pour la galerie.

Sur le plan politique, l’essentiel donc, nous sommes en présence d’une opération courante mais ô combien ! préoccupante en ces périodes d’esbroufe électorale – le  magasine sort entre les deux tours des élections régionales et départementales et nous sommes à dix mois de la présidentielle. D’une part, il s’agit de sortir le PS de sa mise sous perf, d’autre part de sortir la Macronie  de la quarantaine dans laquelle les fainéants et autres fouteurs de merde l’ont confinée. Or, Cuvillier émarge sur les deux tableaux. Il urge donc de rassurer les concitoyens et le spectre de l’insécurité resurgit des nimbes où il se morfondait.

Las ! Plus de 70 % des inscrits ne se sont pas dérangés pour aller aux urnes. La peur au ventre aura sans doute cloué les électeurs chez eux ! Qui mieux, pourtant, que la classe politique pour assurer l’ordre et la sécurité ?

Réponse : la police ! La preuve ? Même leur ministre de tutelle leur a prêté allégeance lors de leur sortie en force du 19 mai ! Ils étaient tous là, bras dessus, bras dessous : Roussel, Faure, Jadot, Bardella… Frédéric Cuvillier, comme personne, ne peut l’ignorer.

Si l’adage dit qu’il vaut  mieux s’adresser au bon dieu qu’à ses saints, en l’occurrence nous lui suggérons respectueusement de transmettre ses suppliques directement au sympathique syndicat Alliance, lequel fera plier Gérald Darmanin comme il avait couché son ancien camarade et ex ministre de la police Gérard Collomb en 2018.

De rien, on a l’habitude…

Boulogne-sur-mer, le 04/06/21 

Publié dans Répression sociale et politique | Commentaires fermés sur Mais où sont les renforts ?

Communiqué : Retraites, le retour ! Un petit gang de parasites à la tête de l’Etat entend une fois de plus décider à notre place !

Communiqué : Retraites, le retour !

Un petit gang de parasites à la tête de l’Etat 

entend une fois de plus décider à notre place !

 

Alors que plus de 75 % des ouvriers et des employés inscrits sur les listes électorales ne se sont pas rendus aux urnes dimanche, voilà qu’une petite coterie d’individus qui tire sa légitimité d’un système économique et politique déliquescent, rejeté comme rarement auparavant par celles et ceux qui produisent tout dans ce pays, revient s’en prendre à nos conditions d’existence déjà bien dégradées.

Ce gang de parasites, politiciens «de profession», ceux là même qui se couchent devant la première manif de flics venue, n’en démord pas de nous faire crever au travail. Avant de partir pantoufler dans quelque cabinet ou conseil de multinationale, il entend finir la sale besogne pour laquelle le capital l’a missionné. 

S’imaginant sans doute intouchables et protégés par l’arsenal sécuritaire qu’ils se sont taillés à la mesure de leurs seuls intérêts de classe, on sait désormais de quoi ils sont capables. 

Ils ont mutilé, arrêté et incarcéré à grande échelle lors des dernières confrontations sociales en date : la Loi Travail, le mouvement des Gilets Jaunes et celui contre la destruction des retraites. Ils recommenceront dès que l’envie de nous voir crever au boulot leur reprendra. 

« qu’ils s’en aillent tous »

Préparons nous dès aujourd’hui aux prochaines confrontations, car il ne s’agit plus de changer le « personnel politique » à la tête de l’Etat mais d’envisager à partir des mouvements sociaux qui nous attendent un changement radical et complet de société à partir de la base. 

Boulogne-sur-mer, le 30/06/21

Publié dans Retraites 2019/2020 | Commentaires fermés sur Communiqué : Retraites, le retour ! Un petit gang de parasites à la tête de l’Etat entend une fois de plus décider à notre place !

Nouvelle grève dans une usine du port de Boulogne-sur-mer

Nouvelle grève dans une usine du port de Boulogne-sur-mer

 

Après la lutte victorieuse des ouvriers de l’usine Mowi, ceux de Capitaine Houat sont entrés en grève le 17 juin pour obtenir une prime. 

 

La grève commence le 17 juin dans la nuit par le blocage du site afin d’empêcher les camions de charger la marchandise. La direction répond par le lock-out et transfère une partie de la matière première auprès d’autres patrons du secteur. Certains d’entre eux, semble-t-il, auraient refusé l’offre …

A première vue, la raison de la grève est simple : sur les 230 ouvriers de l’usine, seuls deux d’entre eux, choisis par les bons soins de la direction, ont reçu «la prime Macron». Légitimement, l’ensemble des travailleurs du site réclame qu’elle leur soit versée à leur tour. Comme dans l’ensemble de l’industrie agroalimentaire, les salariés du port ont continué à produire durant toute la période du confinement et 50 d’entre eux ont contracté le virus du Covid. 

Généreusement, les patrons consentent à verser 20 euros en une fois à chaque salarié de la production et réclament avant toute chose «que soit respectée la sécurité des bien et surtout des personnes». Exploiter légalement et sans entrave la force de travail qui permettra d’accroitre le taux de profit du groupe, voilà bien la seule réalité intelligible à leurs yeux. 

Une grève sous surveillance policière 

La grève se poursuit ainsi qu’elle avait commencée, c’est à dire sous la surveillance étroite de la police. Depuis le début du conflit, celle-ci surveille les ouvriers. Elle intervient à plusieurs reprises pour faire lever les barrages devant l’usine et s’invite aux réunions qui se tiennent dans les locaux d’un hôtel du groupe Accor ainsi qu’à l’inspection du travail lors de réunions de discussion entre ouvriers et représentants patronaux. Cette pression policière constante rappelle, si cela devait l’être encore, quels intérêts particuliers servent objectivement les si bien nommées «forces de l’ordre» capitaliste. 

46,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2020

L’usine Capitaine Houat appartient au groupe Mousquetaires/Intermarché dont le fondateur fut également celui de l’«Institut de Locarn», fameux lobby patronal et identitaire breton(1). Ce groupe a réalisé 46,3 milliards d’euros de chiffre d’affaire en 2020 et sa filière agroalimentaire a progressé de 2,3 % durant la même période. A mesure que la grève se prolonge et affecte la production le patronat se voit contraint de lâcher quelques miettes, estimées à juste titre insuffisantes par les grévistes. Ceux-ci réclament toujours 500 euros de prime ou 250 euros en plus du paiement des jours de grève. 

Des salaires toujours plus bas 

La lutte pour l’attribution de primes traduit dans les faits une tentative d’enrayer la  baisse tendancielle des salaires répétée et accentuée depuis de très longues années.  Ce recul de la masse salariale dans la répartition des profits n’est que la partie visible du durcissement des conditions d’exploitation et de la répression qui l’accompagne aussi bien dans l’industrie que dans les services. C’est l’une des raisons qui explique que les luttes durent aujourd’hui beaucoup plus longtemps qu’auparavant pour aboutir à la satisfaction des revendications, à l’exemple de celle des femmes de chambre de l’hôtel Ibis des Batignolles à Paris qui a durée 22 mois ! 

La grève se poursuit et d’autres actions sont annoncées pour les jours qui viennent. 

Nous adressons notre entière solidarité aux ouvriers en lutte !

Boulogne-sur-mer, le 27/06/2021

(1) Pour rappel à propos du groupe Mousquetaires/Intermarché, relire le texte que nous avons produit sur le sujet en 2017 https://lamouetteenragee.noblogs.org/post/2017/12/23/retour-sur-la-greve-a-lusine-capitaine-houat-de-boulogne-sur-mer/

Publié dans Luttes dans les boîtes | Commentaires fermés sur Nouvelle grève dans une usine du port de Boulogne-sur-mer

Soutien aux victimes de l’opération policière du 15 juin dans la Haute-Vienne et la Creuse !

Communiqué de l’OCL

Soutien aux victimes de l’opération policière du 15 juin

dans la Haute-Vienne et la Creuse !

Mardi 15 juin, en divers lieux de la Haute-Vienne et de la Creuse, des personnes ont été réveillées brutalement au petit matin par une vaste opération policière. Une débauche de moyens policiers et gendarmesques qui rappelle celle de l’affaire de Tarnac. Là encore, c’est la « sous-direction antiterroriste » (SDAT) qui était à la manœuvre.

Plusieurs domiciles ont été perquisitionnés pendant des heures ; des ordinateurs, de la littérature « subversive » et même des chansons ont été saisis. Des jeunes enfants et des vieillards ont subi ces intrusions avec terreur. De nombreuses personnes ont été interrogées et six ont été placées en garde à vue. Comme on est sous une qualification d’atteinte à la sûreté de l’Etat, la garde à vue pouvait durer 96 heures, et certain·es l’ont subie presque intégralement.

Ces personnes sont soupçonnées d’avoir incendié une antenne-relais de TDF en début d’année, et des véhicules d’Enedis un an auparavant. Comme l’antenne est située sur un bout de terrain à statut militaire, c’est une circonstance aggravante. De là à traiter comme des terroristes des personnes qui auraient juste causé des dégâts matériels et privé un secteur de télévision pendant quelques jours…

Evidemment, l’unique quotidien local, devenu un véritable torchon, a fait trois pages dont sa une sur l’affaire, n’hésitant pas à balancer des informations sur le domicile, la profession et le lieu d’exercice de certaines personnes interpellées, et dénigrant le choix de mode de vie de plusieurs d’entre elles. Il a, surtout, repris le catalogage policier d’« ultragauche » et mis de côté la présomption d’innocence.

Au bout de quatre jours, cette « affaire » s’est en partie dégonflée. Il ne reste que trois personnes mises en cause et placées en liberté sous contrôle judiciaire. Mais, les chefs d’inculpation restant graves, elles auront besoin d’un fort soutien pour leur défense.

C’est bien l’Etat qui, par sa politique ultrasécuritaire et des interventions spectaculaires de ce genre à la veille des élections, cherche à terroriser les populations. L’Organisation communiste libertaire est solidaire de toutes les personnes victimes de cette opération policière.

Organisation Communiste Libertaire

Le 19 juin 2021

Publié dans Répression sociale et politique | Commentaires fermés sur Soutien aux victimes de l’opération policière du 15 juin dans la Haute-Vienne et la Creuse !

Boulogne sur Mer :  La Commune n’est pas morte, Gare ! À la Revanche…

Cette galerie contient 4 photos.

Boulogne sur Mer :  La Commune n’est pas morte, Gare ! À la Revanche… C’est l’artiste, c’est le bohème Qui sans souffler rime rêveur, Un sonnet à celle qu’il aime Trompant l’estomac par le cœur. C’est la Canaille, et bien j’en suis.* … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Boulogne sur Mer :  La Commune n’est pas morte, Gare ! À la Revanche…

Manifestons pour les 150 ans de La Commune  le samedi 29 mai dans les rues de Boulogne-sur-mer

Cette galerie contient 1 photo.

Manifestons pour les 150 ans de La Commune  le samedi 29 mai dans les rues de Boulogne-sur-mer   Si nous ne sommes pas signataires de l’appel lancé par l’UIL Solidaires de Boulogne-sur-mer, nous appelons à rejoindre en nombre cette manifestation … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Manifestons pour les 150 ans de La Commune  le samedi 29 mai dans les rues de Boulogne-sur-mer

Manifestations du 1° Mai à Boulogne-sur-mer et Calais

Cette galerie contient 2 photos.

Manifestations du 1° Mai à Boulogne-sur-mer et Calais   A Boulogne-sur-mer, trois cents personnes ont défilé au matin dans les principales rues de la ville dans une ambiance plutôt tranquille… Campagne électorale oblige, une délégation de notables du parti socialiste … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Manifestations du 1° Mai à Boulogne-sur-mer et Calais

Le tract que nous distribuerons à la manifestation du 1° Mai à Boulogne-sur-mer

Cette galerie contient 1 photo.

Le tract que nous distribuerons à la manifestation du 1° Mai à Boulogne-sur-mer Le nouveau numéro de La Mouette Enragée est imprimé mais les restrictions de libertés individuelles et collectives imposées par l’Etat français entravent la libre circulation indispensable à … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Le tract que nous distribuerons à la manifestation du 1° Mai à Boulogne-sur-mer

Grève gagnante sur le port de Boulogne-sur-mer pour les ouvriers de l’usine Mowi !

Cette galerie contient 1 photo.

Grève gagnante sur le port de Boulogne-sur-mer pour les ouvriers de l’usine Mowi ! Malgré le contexte qui ne facilite pas la mobilisation, les travailleuses et travailleurs de l’usine de mareyage MOWI organisés en intersyndicale ont obtenu par la grève … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Grève gagnante sur le port de Boulogne-sur-mer pour les ouvriers de l’usine Mowi !

Réflexions sur la grève des livreurs Uber Eats à Boulogne-sur-mer

Cette galerie contient 2 photos.

Réflexions sur la grève des livreurs Uber Eats à Boulogne-sur-mer Pour une certaine fraction de la population urbaine, le désir de se faire livrer à domicile un repas préparé relève d’un acte anodin. Pourtant, à y regarder de près, ce … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Réflexions sur la grève des livreurs Uber Eats à Boulogne-sur-mer

Solidarité avec l’UCL

Solidarité avec l’UCL Suite à l’attaque fasciste contre la librairie La Plume Noire à Lyon, nous relayons ce communiqué de l’OCL Le 20 mars à Lyon, la librairie la Plume noire, local de l’Union Communiste Libertaire, a été une nouvelle … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Solidarité avec l’UCL

«Des comportements choquants …»

Cette galerie contient 1 photo.

«Des comportements choquants …» Plus d’un million de contraventions ont été distribuées durant la période du premier confinement ; la plupart d’entre elles pour défaut d’attestation de déplacement. Lors du second confinement, près de 300 000 sanctions supplémentaires ont été … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur «Des comportements choquants …»

Ce sera difficile mais nous n’avons plus le choix !

Cette galerie contient 2 photos.

Ce sera difficile mais nous n’avons plus le choix ! Depuis la dernière manifestation des gilets jaunes en décembre 2020, aucune action notable ne s’est déroulée dans les rues de Boulogne-sur-mer. Pas même pour contrer la Loi de Sécurité Globale … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Ce sera difficile mais nous n’avons plus le choix !

Une interview avec le groupe Angry Workers

Une interview avec le groupe Angry Workers La revue anarchiste anglaise The Commoner a réalisé une interview du groupe londonien Angry Workers of the world. Nous proposons une traduction de cette discussion qui traite pour une large part de la … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Une interview avec le groupe Angry Workers

Quel est ton métier ? Une enquête ouvrière ! Prenez la parole …

Quel est ton métier ? Une enquête ouvrière ! 

Prenez la parole …

 



Le collectif La Classe entame une enquête ouvrière dans la région de Boulogne-sur-mer, là où ses membres vivent, travaillent et luttent. 

Toutefois, l’exploitation ne connaissant aucune frontière, d’aucune sorte, nous vous proposons de faire connaître cette initiative au delà de toute limite géographique et d’y participer le cas échéant.

Le collectif La Classe regroupe des personnes qui, comme vous, sont des travailleurs, des chômeurs, des précaires. 

Son but : témoigner de nos conditions d’exploitation et de subordination au travail, prendre la parole, s’organiser et lutter collectivement. 

Ses outils : l’enquête ouvrière et le partage de nos expériences. 

Le questionnaire en ligne ainsi que plusieurs témoignages, des récits de luttes et des textes de réflexion, sont d’ores et déjà consultables sur le site 

La Classe : https://laclasse.noblogs.org

Vous trouverez également en pièce-jointe le questionnaire dans sa version imprimable.

N’hésitez pas à nous contacter et à nous faire part de vos réflexions à l’adresse suivante : laclasse@riseup.net

A bientôt dans les luttes !

Boulogne-sur-mer, le 20/10/2020

Publié dans Société de classes | Commentaires fermés sur Quel est ton métier ? Une enquête ouvrière ! Prenez la parole …

La très républicaine loi sur la sécurité globale

Cette galerie contient 2 photos.

La très républicaine loi sur la sécurité globale Tandis que dans les rues de Paris, un cortège de plusieurs milliers de manifestants s’ébranlait péniblement(1), sur une place de Calais, un rassemblement statique d’une centaine de personnes s’en tint aux prises … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur La très républicaine loi sur la sécurité globale

Une affiche à télécharger et  coller où bon vous semble ! « La classe ouvrière ne paiera pas cette crise ! »

Une affiche à télécharger et 

coller où bon vous semble !

« La classe ouvrière ne paiera pas cette crise ! »

 

 

L’Etat et le patronat entendent nous faire payer la dernière déflagration dont accouche actuellement le monstre capitaliste.

Nous ne le répéterons jamais assez : ces crises ne sont pas les nôtres, ni celle-ci, ni les précédentes car nous ne partageons aucun intérêt commun avec les détenteurs de capital, qu’ils siègent à la tête d’une PME locale ou au sommet de la Banque Mondiale.

Nous ne céderons ni au chantage à « l’unité nationale », ni à « l’effort économique » réclamé, et encore moins aux sirènes du « patriotisme productif » dont on ne sait que trop ce qu’il recouvre comme saloperies !

Si, en ces temps incertains l’inattendu semble devenir la règle, sachons nous aussi surprendre l’adversaire et déjouer les pièges qu’il nous tend.

Sachons nous organiser. Prenons l’initiative !

Boulogne-sur-mer, le 03/11/20

Publié dans Société de classes | Commentaires fermés sur Une affiche à télécharger et  coller où bon vous semble ! « La classe ouvrière ne paiera pas cette crise ! »

Une rentrée comme les autres … en pire !

Cette galerie contient 2 photos.

Une rentrée comme les autres … en pire ! Nous diffusons ce texte initialement rédigé pour le numéro du mois d’octobre de la revue Courant Alternatif *. Il garde toute sa pertinence puisque la situation, hélas, est demeurée inchangée dans … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Une rentrée comme les autres … en pire !

Sucrés ces députés !

Cette galerie contient 1 photo.

Sucrés ces députés !   D’un côté, l’activité apicole avec ses 75 000* producteurs dont 70 000 exerçant en qualité d’amateurs ; de l’autre, l’un des fleurons de l’agribusiness et du lobby du sucre, le patronat de la betterave. Au … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Sucrés ces députés !

Délivrez les livreurs !

Cette galerie contient 1 photo.

Délivrez les livreurs !  Le témoignage qui suit nous est cette fois rapporté par un consommateur, lequel a assisté effaré aux conditions de travail du salarié qui lui a fait une livraison ( payante à la société ) à domicile.  … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Délivrez les livreurs !

La pêche soumise au régime de l’accumulation capitaliste

Cette galerie contient 1 photo.

La pêche soumise au régime de l’accumulation capitaliste Un camarade a recueilli les réactions et le point de vue d’un membre de l’association «Pleine mer» à la veille du lancement à Concarneau d’un chalutier géant, le Scombrus. Ils évoquent ensemble … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur La pêche soumise au régime de l’accumulation capitaliste

Grève de la faim pour le doyen des GJ de Boulogne !

Cette galerie contient 2 photos.

Grève de la faim pour le doyen des GJ de Boulogne !   Depuis lundi matin, Daniel, 67 ans, surnommé « papi » dans le milieu des gilets jaunes, squatte la place de parking qui se trouve pile en face … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Grève de la faim pour le doyen des GJ de Boulogne !

Tract que nous distribuerons le 17 septembre 

Cette galerie contient 1 photo.

Tract que nous distribuerons le 17 septembre  La crise sanitaire opère entre les mains de l’Etat comme un catalyseur de sa politique sécuritaire. Il est donc crucial, malgré le contexte, de faire entendre notre voix, de réoccuper la rue et de … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Tract que nous distribuerons le 17 septembre 

« Le risque zéro n’existe pas ! »* Quand le COVID dévoile l’école pour ce qu’elle est en réalité

Cette galerie contient 3 photos.

« Le risque zéro n’existe pas ! »* Quand le COVID dévoile l’école pour ce qu’elle est en réalité   En déchirant le voile idéologique qui recouvre l’institution, le confinement révèle au grand jour la fonction indiscutable de l’école, de l’école capitaliste. … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur « Le risque zéro n’existe pas ! »* Quand le COVID dévoile l’école pour ce qu’elle est en réalité

Une nouvelle affiche à télécharger et coller où bon vous semble ! « La classe ouvrière ne paiera pas cette crise ! »

Cette galerie contient 1 photo.

Une nouvelle affiche à télécharger et coller où bon vous semble ! « La classe ouvrière ne paiera pas cette crise ! »   affiche à télécharger L’Etat et le patronat entendent nous faire payer la dernière déflagration dont accouche actuellement le … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Une nouvelle affiche à télécharger et coller où bon vous semble ! « La classe ouvrière ne paiera pas cette crise ! »

Débâcle sanitaire … Glissement totalitaire … Et maintenant ?

Cette galerie contient 1 photo.

Débâcle sanitaire … Glissement totalitaire … Et maintenant ? La Mouette Enragée publie une brochure de 16 pages au format A5, que vous pouvez télécharger brochure mouette ou nous commander gratuitement et en nombre, à nôtre adresse postale, contre une participation … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Débâcle sanitaire … Glissement totalitaire … Et maintenant ?

Contre la réouverture des écoles !

Cette galerie contient 1 photo.

Contre la réouverture des écoles ! Nous vous proposons d’écouter l’intervention radiophonique de quelques camarade du syndicat Sud-éducation de Boulogne-sur-mer sur les ondes de Fréquence Paris Pluriel dans le cadre de l’émission « L’actualité des Luttes ». Le contenu de leur intervention … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Contre la réouverture des écoles !

Les travailleurs communaux face à la sortie du confinement

Cette galerie contient 1 photo.

Les travailleurs communaux face à la sortie du confinement Pour mémoire, le maire de Boulogne-sur-mer avait rappelé tous ses agents au travail à la date du 20 avril 2020. A cette occasion, il leur présenta un « Plan de Continuité d’Activité » … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Les travailleurs communaux face à la sortie du confinement

Le nouveau numéro de Mai de Courant Alternatif, préparé à Lille et Boulogne-sur-mer, est lisible gratuitement !

Cette galerie contient 1 photo.

Le nouveau numéro de Mai de Courant Alternatif, préparé à Lille et Boulogne-sur-mer, est lisible gratuitement ! Malheureusement, la pandémie actuelle a eu raison de notre constance, par les problèmes d’impression et de diffusion qu’elle entraîne. Nous avons donc décidé … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Le nouveau numéro de Mai de Courant Alternatif, préparé à Lille et Boulogne-sur-mer, est lisible gratuitement !

LE MIRAGE COVID 19 chez les travailleurs communaux

Cette galerie contient 1 photo.

LE MIRAGE COVID 19 chez les travailleurs communaux L’Etat d’urgence sanitaire imposé à l’ensemble de la population, sans aucune consultation préalable, a donné des ailes à de nombreux maires. On ne compte plus les arrêtés inutilement sécuritaires et surtout parfaitement … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur LE MIRAGE COVID 19 chez les travailleurs communaux

De la débandade sanitaire à l’offensive patronale, que faire ?

Cette galerie contient 4 photos.

De la débandade sanitaire à l’offensive patronale, que faire ? Depuis le sommet de l’Etat, on multiplie les déclarations tonitruantes tout en présentant la situation dans laquelle on nous enferme, au propre comme au figuré, comme une crise d’ordre sanitaire. … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur De la débandade sanitaire à l’offensive patronale, que faire ?

Le nouveau numéro de la Mouette Enragée est sorti !

Cette galerie contient 2 photos.

Mouette 36 distribution n° 36.  

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Le nouveau numéro de la Mouette Enragée est sorti !

Municipales 2020 à Boulogne-sur-mer : leur démocratie …

Cette galerie contient 1 photo.

Municipales 2020 à Boulogne-sur-mer : leur démocratie …   Sans réelle surprise, la liste du maire socialiste sortant l’emporte dès le premier tour. Les conditions dans lesquelles s’est déroulé ce scrutin et plus encore sa comptabilité attestent qu’une étape supplémentaire … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Municipales 2020 à Boulogne-sur-mer : leur démocratie …

Municipales 2020 à Boulogne-sur-mer

Cette galerie contient 5 photos.

Municipales 2020 à Boulogne-sur-mer   Qu’est-ce qu’une ville et quelle fonction occupe-t-elle ? Voilà sans doute la question que chaque aspirant à la gestion des affaires municipales se gardera de poser. Une ville en 2020 est une machine toute entière … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Municipales 2020 à Boulogne-sur-mer

A Lille, une intersyndicale qui appelle la police à l’aide …

Cette galerie contient 3 photos.

A Lille, une intersyndicale qui appelle la police à l’aide …   A bien des reprises nous fûmes témoins à Boulogne-sur-mer des rapports qu’entretient toute une partie du petit monde syndical avec la police, ses RG, ses commissaires, etc … … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur A Lille, une intersyndicale qui appelle la police à l’aide …

Jeudi 30 janvier : Tout feu , tout flamme

Jeudi 30 janvier : Tout feu , tout flamme   Saint-Denis de La Réunion, Paris, Bobigny, Toulouse, Rennes, Lille… partout en France l’initiative d’une retraite aux flambeaux(1) s’est généralisée contre la casse des retraites. À Boulogne tant sur la forme … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Jeudi 30 janvier : Tout feu , tout flamme

24 janvier : « L’important c’est que ça se passe bien » La mobilisation se normalise …

Cette galerie contient 2 photos.

24 janvier : « L’important c’est que ça se passe bien » La mobilisation se normalise …   Plus dense que la précédente – peut-être plus de 600 personnes – la manifestation de ce vendredi est restée aussi bon enfant que mortellement … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur 24 janvier : « L’important c’est que ça se passe bien » La mobilisation se normalise …

Le tract que nous distribuerons à Boulogne-sur-mer, lors de la journée de grève du vendredi 24 janvier

Cette galerie contient 1 photo.

Le tract que nous distribuerons à Boulogne-sur-mer, lors de la journée de grève du vendredi 24 janvier    texte 24 janvier  

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Le tract que nous distribuerons à Boulogne-sur-mer, lors de la journée de grève du vendredi 24 janvier

Nouvelle émission de radio de nos camarades de Reims sur la lutte contre les retraites

Cette galerie contient 1 photo.

Nouvelle émission de radio de nos camarades de Reims sur la lutte contre les retraites Une émission réalisée avec des interventions depuis Boulogne-sur-mer et Lille. https://audio.radioprimitive.fr/egregore/20200120-Retraites-et-luttes-6.mp3

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Nouvelle émission de radio de nos camarades de Reims sur la lutte contre les retraites

Le 16 janvier, bon échauffement avant … la promenade !

Cette galerie contient 6 photos.

Le 16 janvier, bon échauffement avant … la promenade ! Retour sur la journée du 16 janvier, ses points forts et ses faiblesses après un mois et demi de mobilisation. Peu après 6 heures du matin, une centaine de travailleurs de … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Le 16 janvier, bon échauffement avant … la promenade !

Samedi 11 janvier : ça dure et c’est dur.

Cette galerie contient 2 photos.

Samedi 11 janvier : ça dure et c’est dur. Temps sec et frais et un petit vent qui décolle par à-coups la banderole appelant à élargir la grève suspendue sur le rempart face à la sous-préfecture ; point de rassemblement de … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Samedi 11 janvier : ça dure et c’est dur.

Bilan en demi-teinte de la journée du 9 janvier. Et maintenant ?

Cette galerie contient 2 photos.

Bilan en demi-teinte de la journée du 9 janvier. Et maintenant ? Avec des cheminots désespérément seuls pour reconduire la grève et des journées de mobilisation éloignées, il apparait difficile dans ces conditions d’obtenir une victoire. Pourtant, des initiatives collectives … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Bilan en demi-teinte de la journée du 9 janvier. Et maintenant ?

Tract distribué lors de la manifestation du jeudi 9 janvier à Boulogne-sur-mer

Cette galerie contient 1 photo.

Tract distribué lors de la manifestation du jeudi 9 janvier à Boulogne-sur-mer texte 9 janvier.

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Tract distribué lors de la manifestation du jeudi 9 janvier à Boulogne-sur-mer

« Et … une tête de Pont de La REM ! Une ! »

Cette galerie contient 1 photo.

« Et … une tête de Pont de La REM ! Une ! » Dans le centre ville de Boulogne-sur-mer, les vitrines du petit commerce électoral sont rares. Pourtant, l’une d’elle attire irrésistiblement l’attention et la frénésie des travailleurs en lutte. A … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur « Et … une tête de Pont de La REM ! Une ! »

Offensive de l’Etat et du capital contre les retraites : multiplions les actions directes !

Cette galerie contient 2 photos.

Offensive de l’Etat et du capital contre les retraites : multiplions les actions directes ! Jeudi matin, quelques travailleur-ses en lutte ont déployé une banderole au dessus de l’autoroute A 16 en direction de Calais. Faut-il y voir une concession … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Offensive de l’Etat et du capital contre les retraites : multiplions les actions directes !

Meilleurs voeux 2020 !

Cette galerie contient 1 photo.

Meilleurs voeux 2020 !   La Bourgeoisie veut nous confisquer tout espoir de vieillir Heureux et Libres ? Meilleurs vœux de Victoire en 2020

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Meilleurs voeux 2020 !

28 Décembre à Boulogne sur Mer : pas de trêve

Cette galerie contient 1 photo.

28 Décembre à Boulogne sur Mer : pas de trêve Beau, frais, sec, un temps idéal pour battre le pavé en ce samedi d’entre fêtes de fin d’année. Le rendez-vous était fixé à la CCI, point de départ des manifs attendues … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur 28 Décembre à Boulogne sur Mer : pas de trêve

Nouvelle émission de radio à propos des luttes contre la réforme des retraites

Cette galerie contient 1 photo.

Nouvelle émission de radio à propos des luttes contre la réforme des retraites   Les camarades de Reims qui animent l’émission l’Egrégore sur Radio Primitive poursuivent leur « tour de France » des luttes contre la nouvelle attaque des retraites par Macron … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Nouvelle émission de radio à propos des luttes contre la réforme des retraites

Manifestation le 28 décembre contre la casse des retraites

Cette galerie contient 1 photo.

 Manifestation le 28 décembre contre la casse des retraites   voici le tract que nous y distribuerons :    texte-retraite.2

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Manifestation le 28 décembre contre la casse des retraites

Mardi 17 décembre : grèves, manifestation et actions directes

Cette galerie contient 3 photos.

Mardi 17 décembre : grèves, manifestation et actions directes A Boulogne-sur-mer, la zone industrielle de Capécure demeure au coeur du rapport de force qui oppose le travail au capital. A la veille des fêtes de fin d’année, plusieurs millions d’euros … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Mardi 17 décembre : grèves, manifestation et actions directes

Un 10 décembre à Boulogne sur Mer par gros temps

Cette galerie contient 1 photo.

Un 10 décembre à Boulogne sur Mer par gros temps Cette deuxième manifestation liée au calendrier national a montré une détermination qu’on ne se connaissait plus sur le littoral depuis quelques temps. Si le cortège était moins dense, la volonté … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Un 10 décembre à Boulogne sur Mer par gros temps

Retraites et pas que … Premier tour d’horizon radiophonique de la mobilisation

Cette galerie contient 1 photo.

Retraites et pas que … Premier tour d’horizon radiophonique de la mobilisation Nos camarades de Reims qui animent l’émission Egrégore sur Radio Primitive ont organisé un premier tour d’horizon radiophonique autour de la lutte contre la casse des retraites. Cinq … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Retraites et pas que … Premier tour d’horizon radiophonique de la mobilisation

Mobilisation et actions dans le boulonnais

Cette galerie contient 2 photos.

Mobilisation et actions dans le boulonnais Comme partout ailleurs, la journée du 5 décembre fut un succès à Boulogne-sur-mer. Dans la nuit du 4 au 5 décembre, des ouvriers de la marée ont tenté sans succès d’investir la zone industrielle … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Mobilisation et actions dans le boulonnais

Préparons la grève du 5 décembre !

Cette galerie contient 1 photo.

Préparons la grève du 5 décembre ! Voici avec un peu d’avance, le tract que nous distibuerons lors de la grève du 5 décembre à Boulogne-sur-mer. tract 5 décembre

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Préparons la grève du 5 décembre !

A propos de la grève à la SNCF

Cette galerie contient 1 photo.

A propos de la grève à la SNCF Bras dessus, bras dessous, Guillaume Pépy, Macron et sa clique gouvernementale dénoncent le « détournement de la loi sur la grève » par les cheminots.  On le sait, l’avalanche de mesures qui depuis un … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur A propos de la grève à la SNCF

Tract pour la grève le 24 septembre 2019

Cette galerie contient 2 photos.

Tract pour la grève le 24 septembre 2019 Voici le tract que nous distribuerons à Boulogne-sur-mer lors de la manifestation du 24 septembre 2019.

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Tract pour la grève le 24 septembre 2019

Repenser une critique radicale de l’école capitaliste

Cette galerie contient 1 photo.

Repenser une critique radicale de l’école capitaliste Allons-nous abandonner la critique de l’école aux seuls courants réactionnaires ? Qui aujourd’hui porte encore une charge radicale contre l’école, contre l’école capitaliste ? Bien peu monde en réalité puisque l’essentiel de l’effort … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Repenser une critique radicale de l’école capitaliste

Une brochure sur le mouvement des Gilets Jaunes à Boulogne-sur-mer

Cette galerie contient 1 photo.

Une brochure sur le mouvement des Gilets Jaunes à Boulogne-sur-mer   Chronique locale d’une révolte sociale  Novembre 2018 – Mai 2019    La Mouette Enragée vient de publier une brochure de 36 pages sur la mobilisation des Gilets Jaunes à … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Une brochure sur le mouvement des Gilets Jaunes à Boulogne-sur-mer

Le Festival de Street Art de Boulogne-sur-mer possède désormais son Off !

Cette galerie contient 2 photos.

Le Festival de Street Art de Boulogne-sur-mer  possède désormais son Off ! Tout festival digne de ce nom se doit d’avoir son Off.  Peut-être l’ignoriez-vous, mais l’officiel du Street Art de Boulogne-sur-mer possède désormais le sien (1). Il est éphémère … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Le Festival de Street Art de Boulogne-sur-mer possède désormais son Off !

La revue Courant Alternatif a besoin de votre soutien !

Cette galerie contient 1 photo.

La revue Courant Alternatif  a besoin de votre soutien !   Le mensuel Courant Alternatif est publié depuis presque 40 ans. Il se distingue de nombre de revues militantes, entre autre, par son mode de fonctionnement rotatif et décentralisé. Chaque … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur La revue Courant Alternatif a besoin de votre soutien !

Parution du nouveau numéro de la revue Courant Alternatif réalisé par les camarades de Lille et Boulogne-sur-mer

Cette galerie contient 2 photos.

Parution du nouveau numéro de la revue  Courant Alternatif réalisé par les camarades de Lille et Boulogne-sur-mer   Ce numéro du mensuel Anarchiste-Communiste a été préparé conjointement par les camarades de de L’OCL de Lille et ceux de la Mouette … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Parution du nouveau numéro de la revue Courant Alternatif réalisé par les camarades de Lille et Boulogne-sur-mer

Témoignage d’une travailleuse intérimaire des sardineries de Douarnenez

Cette galerie contient 1 photo.

Témoignage d’une travailleuse intérimaire des sardineries de Douarnenez Un camarade a récemment réalisé une interview d’une travailleuse intérimaire des sardineries de Douarnenez. Comme vous l’entendrez, le témoignage de cette femme n’est pas sans rappeler les conditions de travail actuelles des … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Témoignage d’une travailleuse intérimaire des sardineries de Douarnenez

Boulonnais, Boulonnaises, vous êtes filmés ! Ou Comment joindre l’inutile au désagréable…

Cette galerie contient 4 photos.

Boulonnais, Boulonnaises, vous êtes filmés ! Ou Comment joindre l’inutile au désagréable… « Suite aux événements ( l’incendie partiel d’une terrasse de restaurant (ndlr) ) qui se sont déroulés en Ville fortifiée dans la nuit du 29 au 30 août  2018, le maire … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Boulonnais, Boulonnaises, vous êtes filmés ! Ou Comment joindre l’inutile au désagréable…

Prochainement, un nouveau centre de coopération entre polices anglaise et française sur le littoral

Cette galerie contient 3 photos.

Prochainement, un nouveau centre de coopération entre polices anglaise et française sur le littoral S’il est un terrain sur lequel les affres du Brexit ne semblent avoir de prise, c’est bien celui des relations entre services de police. Depuis peu, … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Prochainement, un nouveau centre de coopération entre polices anglaise et française sur le littoral

Une page se tourne …

Cette galerie contient 1 photo.

Nous publions ci-dessous le tract que nous distribuerons à la manifestation du 9 octobre 2018 à Boulogne-sur-mer, en lien avec l’appel lancé par plusieurs syndicats à une grève interprofessionnelle de 24 heures.    Une page se tourne … Les défaites accumulées … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Une page se tourne …

Contribution à la discussion au sujet de l’enquête ouvrière

Cette galerie contient 1 photo.

Contribution à la discussion au sujet de l’enquête ouvrière  Nous publions ce texte que vient de nous faire parvenir Henri Simon qui anime avec d’autres camarades la revue Echanges et Mouvement (1). Nous ferons de même avec  d’éventuelles contributions qui … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Contribution à la discussion au sujet de l’enquête ouvrière

«  Le Street Art, ce n’est pas de la simple décoration  »

Cette galerie contient 2 photos.

«Le Street Art, ce n’est pas de la simple décoration» En effet, comme l’a rappelé le chargé à la culture de la municipalité de Boulogne-sur-mer “le Street Art ce n’est pas de la simple décoration”(1). La récupération par les pouvoirs … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur «  Le Street Art, ce n’est pas de la simple décoration  »

Le maire impose la fin des 35 heures aux travailleurs de la commune de Boulogne-sur-mer

Cette galerie contient 8 photos.

Le maire impose la fin des 35 heures aux travailleurs de la commune de Boulogne-sur-mer Le lundi 25 juin 2018, une journée de grève et un rassemblement devant la mairie ont troublé la quiétude proverbiale de la vie municipale boulonnaise. … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Le maire impose la fin des 35 heures aux travailleurs de la commune de Boulogne-sur-mer

Le numéro 35 du journal local La Mouette Enragée vient de paraître

Cette galerie contient 3 photos.

Le numéro 35 du journal local La Mouette Enragée vient de paraître  Il est actuellement distribué dans les principaux kiosques de Boulogne-sur-mer et de ses environs. Ce numéro consacré à l’Enquête Ouvrière et à sa pratique est le premier d’une série … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Le numéro 35 du journal local La Mouette Enragée vient de paraître

Une nouvelle affiche réalisée par la Mouette Enragée, à télécharger et à coller où bon vous semble.

Cette galerie contient 1 photo.

Une nouvelle affiche réalisée par la Mouette Enragée,  à télécharger et à coller où bon vous semble.    Nous pouvons faire parvenir à celles et ceux qui le désirent quelques exemplaires de l’affiche au format A3 Couleur en contre partie … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Une nouvelle affiche réalisée par la Mouette Enragée, à télécharger et à coller où bon vous semble.

Le point de vue du Collectif Jeunes en Lutte à propos des récents travaux d’agrandissement de Nausicaà

Cette galerie contient 2 photos.

Le point de vue du Collectif Jeunes en Lutte à propos  des récents travaux d’agrandissement de Nausicaà Nous reproduisons ce texte rédigé par le collectif Jeune en Lutte* car nous le jugeons pertinent à double titre. D’abord, car il est … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Le point de vue du Collectif Jeunes en Lutte à propos des récents travaux d’agrandissement de Nausicaà

Manifestation du 22 Mai 2018 à Boulogne-sur-mer : Tous ensemble, moi d’abord !

Cette galerie contient 1 photo.

Manifestation du 22 Mai 2018 à Boulogne-sur-mer :  Tous ensemble, moi d’abord ! Ce 22 mai, la manif des salarié-e-s de la fonction publique – appelons-la comme ça – a été inédite à Boulogne sur Mer. Habituellement programmée comme une visite … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Manifestation du 22 Mai 2018 à Boulogne-sur-mer : Tous ensemble, moi d’abord !

Tract recto-verso distribué à Boulogne-sur-mer lors de la manifestation du 22 mai 2018.

Cette galerie contient 2 photos.

Tract recto-verso distribué à Boulogne-sur-mer lors de la manifestation du 22 mai 2018.  

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Tract recto-verso distribué à Boulogne-sur-mer lors de la manifestation du 22 mai 2018.

« LʼEtat fait la sourde oreille, quʼà cela ne tienne, nous ferons les fortes têtes »

« LʼEtat fait la sourde oreille, quʼà cela ne tienne, nous ferons les fortes têtes » Force est de constater que les pouvoirs publics font peu de cas de la détresse voire de la colère des salariés des établissements pour personnes âgées … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur « LʼEtat fait la sourde oreille, quʼà cela ne tienne, nous ferons les fortes têtes »

Grève dans les Ehpad, il était temps !

Cette galerie contient 2 photos.

Grève dans les Ehpad, il était temps ! Un retour sur la grève dans les Ehpad à travers le récit d’une expérience collective vécue à Boulogne-sur-mer. Le 30 janvier dernier, un appel national invitait le personnel des Ehpad (1) à … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Grève dans les Ehpad, il était temps !

Syndicat PRP : Pour la Protection et le Respect des Prisonnier(e)s

Cette galerie contient 1 photo.

Syndicat PRP : Pour la Protection et le Respect des Prisonnier(e)s « Ça ne valait pas la peine mais ça valait le coup ! » A l’heure où l’on parle de grève des matons, de mutinerie, de création de prisons de haute sécurité … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Syndicat PRP : Pour la Protection et le Respect des Prisonnier(e)s

De la ZAD aux prétoires : les frappes ciblées de l’État

Cette galerie contient 1 photo.

  De la ZAD aux prétoires : les frappes ciblées de l’État Après avoir laminé les droite et gauche « de gouvernement » – ce qui ne saurait nous émouvoir – les obligés de Macron, ministres et autres sous-fifres, ont en charge la … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur De la ZAD aux prétoires : les frappes ciblées de l’État

Le Groupe/Journal “La Mouette Enragée” reprend ses activités.

Cette galerie contient 1 photo.

Le Groupe/Journal “La Mouette Enragée” reprend ses activités.     Dans les temps à venir, nous consacrerons l’essentiel de notre activité à la réflexion et à la production de textes sur le thème de “l’enquête ouvrière”. Un travail au long … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Commentaires fermés sur Le Groupe/Journal “La Mouette Enragée” reprend ses activités.