A lire et à écouter en ce moment

 

 

Réflexions de confinés sur un monde à renverser 

Les camarades du groupe Asap produisent un texte de réflexion sur la crise en cours. Il y affirment notamment : 

« Nous ne sommes pas des spécialistes (épidémiologistes, économistes) et on ne veut pas l’être. Si l’on cherche à comprendre la situation, c’est qu’en tant que militants révolutionnaires on considère que la crise actuelle révèle certaines caractéristiques mortifères du capitalisme. Mortifères dans leur forme actuelle mais également dans sa forme restructurée. Il est important pour nous de comprendre les mécanismes des crises du capitalisme pour saisir comment la bourgeoisie va y faire face et de quelle manière nous allons le payer. »

Vous pouvez le consulter dans son intégralité sur leur site :

https://asap.noblogs.org/post/2020/05/08/reflexion-de-confines-sur-un-monde-a-renverser-introduction/

Première partie : Il n’y a pas de catastrophe naturelle

Deuxième partie : De la crise et de sa gestion

Troisième partie : Il n’y a pas de trêve dans la guerre de classe

Conclusion

 

 

Les travailleurs sociaux ne sont pas en guerre, c’est une armée des ombres sans ennemi.

Ce texte, trouvé sur Médiapart, est écrit par Françoise Lautrec, présidente de l’association l’espélido qui gère plusieurs structures d’urgence à Nîmes.

Elle y décrit le combat solidaire des travailleurs sociaux auprès de « cette population que des discriminations sociales,

des politiques publiques bienveillantes ont fait le choix de mettre en institutions ». Dans l’ombre, sans bruit.

https://blogs.mediapart.fr/cemea/blog/150420/vie-sociale-et-confinement-dans-l-ombre-sans-bruit

 

 

STRATÉGIE DU CHOC : LE CORONAVIRUS POUR ATTAQUER LES DROITS SOCIAUX !

Un texte publié sur le site de Nantes Révoltée à propos de l’attaque de droits sociaux par le gouvernement en période de confinement 

Au nom du « soutien aux entreprises », l’exécutif va donner la possibilité de détricoter un certain nombre de droits acquis pour les salariés. A lire sur :

https://www.nantes-revoltee.com/strategie-du-choc-le-coronavirus-pour-attaquer-les-droits-sociaux/

 

 

HENRI SIMON – L’HISTOIRE D’UN (NON) MILITANT

 « Militant à temps plein » proche des conseillistes, Henri Simon s’est toujours refusé à toute forme d’organisation bureaucratique et hiérarchisée. Convaincu que ni les partis, ni les syndicats ne feront reculer le capitalisme, il s’inscrira dans la lutte des classes internationale basée sur l’auto organisation des luttes.

Après s’être activement engagé dans Socialisme ou barbarie, l’ICO ( Informations et correspondance ouvrières ), Henri Simon réunit à Boulogne sur Mer des camarades de l’ex ICO et des membres de groupes belges, néerlandais, anglais, allemands et australiens et donnera naissance à Échanges et mouvement. Le bulletin Dans le monde une classe en lutte – dont plusieurs exemplaires ont été insérés dans notre publication La Mouette enragée – fera état des luttes généralement tues dans l’information bourgeoise.

C’est cette vie « intérieure et extérieure » que présente le film de LABOURNET TV.

https://en.labournet.tv/henri-simon-story-non-militant