Grève de la faim pour le doyen des GJ de Boulogne !

Grève de la faim pour le doyen des GJ de Boulogne !

 

Depuis lundi matin, Daniel, 67 ans, surnommé « papi » dans le milieu des gilets jaunes, squatte la place de parking qui se trouve pile en face du tribunal de grande instance de Boulogne-sur-mer pour une action « grève de la faim face à la répression policière ».

Daniel est une figure connue depuis le départ du mouvement des gilets jaunes, et c’est également celui qui filme et photographie tous les rassemblements, les manifestations mais aussi apporte toutes les preuves des violences policières et de répression dont il est témoin, et auxquelles font face les militants en règle générale.

Il y a plus d’un an, Daniel s’est fait violemment agressé par deux policiers pour avoir filmé en manifestation, avec insultes et menaces du genre « connard », « ordure », « ferme ta gueule », « si tu prends des photos on te met en GAV », on en passe et des meilleures. Suite à ça, il se rend au commissariat et porte plainte contre deux policiers. Plainte enregistrée puisqu’il y avait preuve à l’appui : une vidéo. Résultat, l’un des deux policiers a fait l’objet, par le procureur, d’un rappel à la loi. Daniel n’accepte pas cette décision, il a subi un vrai traumatisme et veut que cette violence soit reconnue dans son intégralité.

Dernièrement, Daniel, avec quelques camarades, s’est rendu à la dernière manif de Paris en transports en commun (train, métro etc.). Dès la sortie de la gare Saint- Lazare, première interception par la police qui s’est pointée directement vers eux. Un des camarades de Daniel avait en sa possession un masque à gaz, il a été embarqué sur le champ pour 32 heures de garde à vue pour le motif suivant : « Participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destructions ou dégradations de biens ». Cela, uniquement en sortant des transports en commun et pas du tout lors du rassemblement. D’autres camarades GJ ont aussi été interpelés ce même jour lors de cette manif avec 24h de GAV sur le dos.

Concernant Daniel, il dit lui-même qu’il a en sa possession plusieurs vidéos et photos, il a aussi une chaîne youtube (daniel delattre) sur laquelle il relaie toutes les manifestations et actions. Daniel essaie de tout filmer, aussi bien les bons moments que les situations compliquées comme toute cette agressivité venant des forces de l’ordre et cette répression qui, je le cite « ne fait que monter et s’aggraver ». Daniel veut dénoncer, veut partager ce qu’il a vu et vécu lors des mouvements des gilets jaunes. Ne pas fermer les yeux.

« Les manifestations des GJ ont pour but de défendre nos droits sociaux, les revendications concernent le peuple, ce qu’on veut nous prendre, ce qu’on subit au quotidien, ce qu’on nous retire ou ce qu’on ne veut pas nous donner, la seule solution c’est d’aller les chercher nous-mêmes et c’est seulement dans la rue que ça se passe avec tous les risques que ça implique ! »

Mercredi matin, sur le parking du TGI, des policiers sont venus le chercher en guise de « convocation » pour l’intimider et le dissuader de poursuivre son action. Il a refusé de les écouter et est retourné dans sa voiture face au TGI.

Daniel a 67 ans, il a décidé de ne plus s’alimenter en se mettant en danger dans le seul but de faire passer des messages populaires, des messages de dénonciation, des messages de lutte et veut se faire entendre.

Courage à lui, ainsi qu’à tous les gilets jaunes de Boulogne qui vont à l’affrontement sans jamais reculer devant la répression, et à tous les militants qui sont sur le terrain à chaque occasion !

(Propos de Daniel recueillis suite à la manif de jeudi dernier)

Boulogne-sur-mer, le 19/09/2020

This entry was posted in General, Répression sociale et politique. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire