Manifestation du 22 Mai 2018 à Boulogne-sur-mer : Tous ensemble, moi d’abord !

Manifestation du 22 Mai 2018 à Boulogne-sur-mer : 

Tous ensemble, moi d’abord !

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce 22 mai, la manif des salarié-e-s de la fonction publique – appelons-la comme ça – a été inédite à Boulogne sur Mer.

Habituellement programmée comme une visite touristique pépère de la basse ville, la ballade s’annonçait pourtant « bien » : 200 manifestant-e-s sont sur le départ à la bourse du travail avec drapeaux chatoyants et chants révolutionnaires (ou musique de boîte, on ne saurait dire) dans la camionnette de la CGT. Arrivent, attendu-e-s, les lycéen-ne-s de Mariette et Branly. Ils sont une centaine. Ravissement de la plupart, impression mitigée pour d’autres.

Après que le cortège a démarré, les « Jeunes en Lutte » (1) profitent de la première halte pour… passer devant. Coup de sang à la Cégète qui entend que « sa » manif ne soit pas ouverte par des non-fonctionnaires. Les jeunes ont juste envie que cette manif en soit une avec slogans, coups de gueule, énergie et poilade. Un vieux militant aigri et frustré y va presque jusqu’à l’agression physique sous l’œil des flics. Tout semble rentrer dans l’ordre et la centaine de jeunes reste en tête. La CGT suit derrière avec le corbillard sono. Tour de ville.

En remontant vers la Sous-Préfecture, le même zozo cégétiste en remet une louche, bousculant les militants de Solidaires qui lui bloquent, involontairement au départ, le passage de sa camionnette de location. Voulait-il arriver le premier ? Etait-il très énervé ? Toujours est-il que frein à main serré et pied au plancher, il risque de jouer aux quilles avec les piétons et on évite le drame de peu. Et le véhicule, dégageant une belle fumée et une odeur de brûlé – sans palettes et vieux pneus s’il-vous-plaît ! – risque de marcher beaucoup moins bien, forcément…

Une partie du cortège partira sans écouter les habituels discours redondants des organisateurs à la tribune.

Prochaine production : la convergence des luttes. Avec la CGT locale en tête d’affiche. Évidemment.

(1) Pour rappel : https://m.facebook.com/jeuneenlutteboulogne/

This entry was posted in Grèves 2018. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire