A propos de la grève à la SNCF

A propos de la grève à la SNCF

Bras dessus, bras dessous, Guillaume Pépy, Macron et sa clique gouvernementale dénoncent le « détournement de la loi sur la grève » par les cheminots. 

On le sait, l’avalanche de mesures qui depuis un certain nombre d’années disent « encadrer le droit de grève » révèlent d’abord la dégradation du rapport de force en faveur des travailleurs dans la lutte qui les oppose quotidiennement au patronat. Que dans ce cas précis, l’Etat soit le patron ne change rien à l’affaire. 

Dans l’histoire du mouvement ouvrier, la grève est une arme parmi d’autres à laquelle recourent régulièrement les prolétaires au nombre desquelles on compte : le sabotage, l’absentéisme, la séquestration, le refus du travail, etc …. 

Que la bourgeoisie découvre que, malgré tout son attirail répressif, la grève libre et sauvage resurgit et resurgira toujours, sous une forme ou une autre et surtout sans prévenir, nous réjouit, nous amuse et nous laisse supposer que les temps à venir seront sans doute plus riches de surprises qu’on ne le pense …

Boulogne-sur-mer, le 21/10/19

This entry was posted in Luttes dans les boîtes. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire