Rendez-vous mardi 12 juillet à partir de 8h30 au TGI de Boulogne-sur-mer pour

Rendez-vous mardi 12 juillet à partir de 8h30 au TGI de Boulogne-sur-mer pour

 

Dans tout juste moins d’une semaine aura lieu un procès important lors duquel trois de nos camarades actifs auprès des sans papiers de Calais comparaîtront pour des faits (non-avérés) de violences en réunion, occupations illégales et refus de soumission à la prise d’empreintes.

 

Comme les deux précédents procès du mois de juin, cette convocation a uniquement pour but de nous affaiblir psychologiquement, moralement et financièrement. Après l’intimidation des migrants, les services de l’état semblent avoir pour objectif de se ré-attaquer à celles et ceux qui sur le terrain leur expriment une solidarité concrète.

 

Nos trois camarades étaient présents le 21 avril dernier dans le squat africain (aujourd’hui démantelé) afin de travailler main dans la main avec les sans-papiers contre la répression policière dont ils sont victimes depuis de trop nombreuses d’années. Après avoir subi violemment les multiples assauts de la Police Aux Frontières, ils furent arrêtés et gardés à vue quelques heures. Ce raid policier n’était pas le fruit du hasard puisqu’il s’est déroulé juste après la diffusion par le groupe No Border Calaisien de vidéos et de témoignages montrant les mêmes agents de la PAF de Coquelles en bien gênantes postures… (1) Mardi, le système judiciaire donnera probablement raison aux voix assermentées des deux policiers accusateurs…

 

A noter que ces même services de police se sont acharnés depuis sur deux militantes convoquées au tribunal mardi prochain. En effet, depuis le 21 Avril, elles ont subi de véritables agressions physiques de la part des agents de la PAF de Coquelles et des CRS stationnés dans la ville; trois d’entre elles ayant abouti de la part des militantes à des dépôt de plaintes avec certificats médicaux + jours deux d’ITT.

 

Rappelons le : Calais est le lieu de toutes les expérimentations répressives et sécuritaires française et britannique. Les techniques de contrôle, d’intimidation et de répression sont systématiquement appliquées par l’Etat à l’encontre des populations les plus fragilisées telles que les sans-papiers, les demandeurs d’asiles, les prolétaires en lutte avec ou sans emploi … Aujourd’hui, elles tendent à cibler des fractions plus large de la population avec le développement du fichage électronique généralisé par exemple… Cette répression d’ Etat nous concerne tous que nous ayons des papiers ou pas et c’est ensemble que nous devons commencer à nous organiser afin d’y répondre, de l’affaiblir et de la détruire !

 

 

—————————————————————————————————–

 

(1) vidéos disponibles sur : http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/62977/date/2011-04-10/article/harcelement-policier-a-calais-les-videos-qui-font-honte/

 

This entry was posted in Répression sociale et politique. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire