Grève de la faim en plein buffet princier

Grève de la faim en plein buffet princier

 

Depuis maintenant plus de trois semaines, deux petites tentes ont été plantées respectivement au pied de l’énorme building du Home Office* (la United Kindom Border Agency) à Croydon (au sud de Londres) et face à l’immeuble du bureau international d’Amnesty International. Ces tentes sont occupées par six grévistes de la faim, demandeurs d’asile, d’origine iranienne et menacés d’expulsion. Afin de montrer leur détermination, trois d’entre eux se sont cousus les lèvres ! Cette action plus que symbolique n’est pas un cas isolé ! En effet, en Janvier dernier, la technique de la grève de la faim et de la couture des lèvres a été utilisée par plus de 300 sans-papiers en Grèce (http://www.indymedia.org.uk/en/2011/02/474751) dans le but d’obtenir une régularisation. Ils auront tenu 6 semaines avant que les autorités ne se décident à faire un geste.

 

hunger-strike.jpg

 

A Londres, la situation est encore plus critique. D’une part, ils ne sont que six grévistes, ce qui les rend beaucoup moins visibles que leurs compatriotes installés en Grèce. D’autre part, face au brouhaha surmédiatisé du mariage d’un prince de la monarchie britannique, cette lutte est passée complètement inaperçue dans les médias britanniques et européens ! Six demandeurs d’asiles iraniens peuvent bien être envoyés à l’échafaud (méthode très couramment utilisée pour punir les militants anti-gouvernementaux en Iran), ce n’est pas grave tant que William et Kate se disent « oui » !

 

Depuis le 12 juin 2009 et la reconduction de Mahmoud Ahmadinejad à la tête de l’état, les partisans de son principal opposant, Mir Hossein Moussavi, sont traqués, torturés et pendus sur la place publique lors de grandes manifestations. De plus en plus de militants politiques iraniens sont contraints à l’exode vers l’Europe de FRONTEX.

 

Des soutiens militants s’organisent pour communiquer autour de cette énième lutte en courspour la régularisation des sans-papiers. Quelques indépendants ont diffusés des photos et articles sur des pages perso internet (« http://www.demotix.com/news/667984/iranian-asylum-seekers-hunger-strike-outside-immigration-centre), une pétition a été lancée (http://www.gopetition.com/petitions/save-6-uk-hunger-strikers-from-deportation.html) et le week-end dernier une manifestation festive de soutien a été organisée au cœur de Londres regroupant des exilés, des militants et de simples citoyens. Les réponses du gouvernement britannique se font toujours attendre … à suivre …

 

* Le home office est l’équivalent anglais du ministère de l’intérieur français

 

Un mouetteux enragé sur place

This entry was posted in Luttes des Sans Papiers : Sangatte - Coquelles - Calais. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire