Occupations ASSEDIC à Lille et CAF à Boulogne-sur-mer

Avant toute chose, petit rappel de l’actualité du moment. Amorçé à la fin de l’année 1997, le mouvement des chômeurs ne s’essouffle pas avec les fêtes de fin d’année. Bien au contraire, les ASSEDIC sont occupées partout en France et les chômeurs ont passé le réveillon dans les agences occupées. Petit aperçu des JT de l’époque.

Extrait JT A2 20H – 31/12/1997

Violences policières contre les occupants des ASSEDIC du « Port de Lille”

Mercredi 7 janvier 1998, comme de nombreuses antennes lilloises, les ASSEDICdu quartier Port de Lille connaissent une occupation de locaux. Vers 16 heures une vingtaine de chômeurs, précaires et sympathisants investissent les lieux. Ils seront bientôt rejoints par des militants de la C.G.T. et d’A.C. Au bout d’une heure, une rumeur annonce l’intervention imminente des forces de police. C’est sans surprise que l’on voit alors arriver au pas de course une quarantaine de flics entrés dans l’édifice par une porte dérobée. Le responsable des ASSEDICdemande immédiatement à l’ensemble des occupants d’évacuer la place. Au moment où nous commençons à passer la porte de l’antenne, les flics s’en prennent sans raison aux derniers manifestants qui quittent les lieux. Trois personnes sont alors molestées et frappées après s’être fait jeter à terre. A notre connaissance, au moins une d’entre elles passera prochainement en procès pour “violence à agent ».

Aussi scandaleux qu’il puisse apparaître, cet événement illustre le mépris dans lequel le pouvoir et sa police tiennent celles et ceux qui refusent la misère et l’injustice de ce système.

Des scènes similaires de répression ont lieu à Arras. Extrait SOIR 3 – 10/01/1998

 

Occupation de la CAF à Boulogne-sur-mer

 occup de la CAfArticle de la presse bourgeoise, la Voix du Nord

This entry was posted in Mouvement des chômeurs 1998. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire